23.3.23

Qu’est-ce qu’une utopithèque ?

 


Le mot « utopithèque » est un néologisme de Julien Vidal dans son livre 2030 glorieuses : utopies vivantes où il l’utilise pour décrire le lieu où il regroupe des histoires qui lui font du bien. Merci Julien ! 


Cette utopithèque-ci — espérons qu’il y en aura d’autres — est une collection de billets courts au sujet d’histoires qui ont une vision constructive de l’avenir.

 

Un seul critère : des récits qui font du bien. 

 

Films, livres, séries, podcasts, BD, articles — tout ! Du moment qu’on y propose de nouveaux récits positifs pour ouvrir l’imaginaire vers ce monde que nous nous devons de construire.

 

Les crises climatiques et de la biodiversité sont un fait. À nous maintenant d’y faire face armé.e.s de récits féconds et joyeux. 

 

Bienvenu.e.s à ce petit coin d’internet qui refuse le dystopisme. Voici notre collection d’histoires pour illuminer la marche à suivre dans la lutte contre toutes ces crises multiples imbriquées les unes dans les autres. 

 

Les gens se sont toujours raconté des histoires. On connait tou.te.s la force formatrice d’un récit puissant. Choisissons alors des histoires qui feront rayonner un avenir meilleur.

 

Comme quoi, par exemple ?

On complètera la liste au fur et à mesure de nos publications, mais pour commencer il s’agirait de livres comme Braiding Sweetgrass et L’Arche de Barbapapa ou même la BD Apporter Demain.


De films comme Avalonia : létrange voyage et Erin Brokovich

 

De séries comme Power to the People et dautres.

 

On parlera aussi de phénomènes de société positivistes comme le mème récent où Obama, Trump et Biden jouent gentîment au Minecraft ensemble. (Enfin, « gentîment » pour des adolescents, disons, énergiques.) Du jamais vu dans la vraie vie, mais dans cette fantaisie sur youtube les trois « lâchent leur bif et s’amusent. C’est trop mignon » dit un jeune qui s’y connait. 

 

Sans oublier les réseaux sociaux où il y a plein de choses qui font du bien, comme les mardis chez @futureearth sur instagram, par exemple.


Si vous connaissez des candidats à l’utopithèque, n’hésitez pas à nous en faire part.