4.3.24

Heïdi dans les Alpes : un récit imparable


Heïdi Sevestre, la glaciologue française, venait en septembre 2023 pour le Festival Livres en Marches en Savoie.

Un enseignant m'avait partagé, un mois avant, son rêve de la faire intervenir devant les lycéens du bassin chambérien en Savoie. Je me suis donc chargée de  réaliser son rêve. Et en retour j'ai reçu un énorme cadeau: celui de découvrir l'incroyable pouvoir d'Heidi à partager un récit qui met en mouvement, qui donne envie, qui élève, et je vais essayer de vous décrire comment.


Devant 180 élèves de 6 lycées du bassin Chambérien, nous lui avons tendu le micro pour 2 heures. Quel que soit le niveau de connaissance des élèves, elle a pris tous le groupe et les a mené jusqu'au sommet sans en perdre un seul en route. 

Elle a posé les bases pour comprendre ce qu'est un glacier, tout en l'inscrivant dans notre contexte géographique du bassin chambérien et des Alpes.

Elle a poursuivi avec son enfance dans les Alpes, son parcours scolaire, sa découverte que l'on pouvait devenir glaciologue et étudier ces glaciers qu'elle aime tant. Puis elle est a partagé son esprit bagareuse pour faire les études qui lui mènerait à a glaciologie en campant devant le secrétariat de son université pour qu'il crée le programme Erasmus lui permettant d'aller au Svalbard. Elle a emporté les jeunes sur son parcours pour faire ce dont elle revait, tout en parsemant ses histoires de faits scientifiques limpides.

Sur les deux heures, elle a dû parler en tout 20 minutes du crise climatique directement. Elle était très impactante avec cette image de la NASA qui montre les variations naturelles du climat au cours des millénaires jusqu'en 1900. 



Après elle a dévoilé la courbe à partir de 1900 : son propos était clair et simple - les variations naturelles existent, mais à partir de la révolution industrielle, c'est l'impact de l'Homme qui produit cette variation qui n'est en rien naturelle. 

Silence dans la salle qui sera percé par l'affirmation joyeuse de Heidi : "La bonne nouvelle :  ce n'est pas le soleil qui crée cette variation. C'est nous. Nous sommes la source du problème donc nous sommes la solution".


Et sans répis, pour ne pas laisser les jeunes sur ce moment pesant de compréhension de la crise en cours, elle les a vite embarqué avec elle sur sa première mission en Antartique. Partage de photos à couper le souffle, d'anecdotes les plus intéressantes et inspirantes que les autres; partage des  joies et difficultés, les apprentissages, les découvertes de la fonte accéléré, tout en parlant de femmes scientifiques, pilots, fortes pour offrir des modèles aux jeunes femmes du public.

Son tempo n'a jamais faibli. Quand les jeunes du fond était un peu dissipé, elle s'approchait d'eux en leur disant "mais tu voulais nous partager quelques chose, je suis sûre que c'est intéressant"... elle a capté son public avec une énergie et de manière respectueuse en rendant la Science accessible à tous, et surtout en la racontant comme une aventure, un récit.

Elle m'a bluffé. Nous aurions dû filmer cette intervention pour qu'elle puisse être diffusé au plus grand nombre, mais vous pourrez regarder celui-ci à la place. Moins adapté aux jeunes, Heidi est plus direct avec ce public adulte, mais ce qu'elle dit reste tout aussi important.

 

Je n'ai jamais vu une intervenante agir avec autant de joie, sérieux, énergie et passion pour parler à des lycéens. Elle a eu un gros impact sur la dynamiques des éco-délégués sur le bassin chambérien cette année. Merci Heidi pour ton récit porteur. Comme tu le dis si bien: nous n'avons pas le choix, il faut agir.


Photos de la conférence au Lycée Monge à Chambéry : Shabnam Anvar

Source graphique : NASA